La fête a assez duré !

Rédigé par JMP Aucun commentaire
Classé dans : Indignation Mots clés : aucun

Dans ce monde et ses dérives avec sa propagande excessive et ridicule où tout est rongé par le mensonge, la manipulation et l’illusion avec : la grande Dette insolvable, la pseudo Pandémie, la Perte des libertés fondamentales effectives, l’Effondrement économique voulu et effectif, le grand Reset planifié et concocté de longue date, le Terrorisme bien orchestré, une Oligarchie entretenue etc... je reste quand même encore sidéré de constater que malgré l’accalmie passagère et la levée, « momentanée », du port du masque en extérieur beaucoup de personnes même chez les jeunes, ne pouvant pourtant pas ignorer le message continuent à se soumettre à cette mascarade grotesque et totalement infondée.

Pour faire court, on peut dire que la conjoncture politico-sanitaire actuelle qui n’est pas prête de lâcher prise, ne va pas aller en s’arrangeant. Elle continue de nous assener à travers des règles toujours plus farfelues les unes que les autres, sans vraies justifications scientifiques, de vilains coups brisant toujours plus la liberté de chacun, même relative, à penser et agir librement.

On nous impose encore, entre autre, le port du masque dehors, dedans puis dedans dehors. Nous mettons même la vie de nos enfants en danger en les obligeant à porter le masque à l’école, à l’intérieur à l’extérieur… ça se module suivant les lubies ambiantes des farfelus au pouvoir. Un vrai cinéma, découpé en feuilletons d’images d’horreurs ! Mais ce masque est aussi un symbole déterminant appuyant avec force violence subrepticement sur nos droits fondamentaux et leurs déficits en cours.

Quelle réelle raison avons-nous de supporter pareille absurdité en se soumettant à cette mascarade ? In fine de moultes recherches je n’en vois aucune. Toutes ces mesures que sont soumettre les peuples au dictat de la pensée unique sont asociales et non fondées, liberticides et dangereuses car elles portent atteinte à notre santé, notre intégrité, à l’éthique même de ce qu’est un humain.

Il n’y a pas d’étude permettant de considérer l’efficacité du masque comme protection contre les soi-disant virus. (c’est même mentionné sur les boites). Bien au contraire, il est d’avantage montré et prouvé sa dangerosité évidente à le porter. En nous privant d’air neuf ou en réabsorbant notre air vicié nous courons le risque de tomber malade. Nous provoquons des tas de symptômes tant physiques que psychologiques destructeurs. Nous ne vivons plus normalement, nous-nous étiolons, soustrayant notre responsabilité à la conduite de notre santé, laissant de fait à d’autres le pouvoir de nous détruire. Et puis il y a aussi l’évidence, non moins importante, que ce bout de tissu s’impose comme un bâillon, une muselière nous coupant des autres, nous évinçant indubitablement de l’aspect social et inné de toute relation. Bref, cette muselière est devenue une prison portative personnelle, des chaînes soudées au visage, nous obligeant à nous souvenir que nous ne sommes plus libre : de respirer, de se parler, de sourire, d’être en relation, de vivre… n’est-ce pas odieux !? À travers cette contradiction notre âme souffre. Nous sommes pourtant individuellement et avant tout garant de notre propre santé c’est aussi ça notre responsabilité.

Je suis sans cesse indigné par tout ce qui se passe, l’hystérie sociale collective dans laquelle nous « mijotons » depuis deux ans et les enjeux spirituels que court l’humanité si elle ne fait rien pour elle-même. Car ne soyons pas dupe, l’histoire des masques, même abjecte n’est que l’arbre qui cache la forêt, qu’une étape instillant et renforçant entre autre la peur et la soumission, nous séparant les uns des autres et préparant dans un premier temps l’arrivée des obligations vaccinales. Mais pas que ! Le contrôle renforcé par la numérisation et la nanotechnologie (extérieure un temps puis intérieure par la suite), le tout numérique avec les objets connectés, (la 5G est déjà en place à cet égard). Mais viendra bientôt la 6G et d’autres encore plus performantes... Tout cela n’est pas un hasard mais fait évidemment partie d’un plan bien plus vaste savamment préparé de longue date par des esprits à l’idéologie mondialiste où l’ultra-capitalisme est l’expression d’une modernité voulue inéluctable dans son genre et envisagée pour le bien de l’humanité. La bonne blague !

Ce scénario n’est que refus de vivre dans un monde où la diversité, la pluralité sont l’essence même à l’œuvre à travers les lois naturelles de l’univers. Le port du masque restant en vigueur ne sert qu’à maintenir la peur et juguler la révolte. À n’en pas douter il y a des visées eugénistes, un plan de contrôle des populations réservé à une caste privilégiée et une volonté transhumaniste derrière tout ça.

Je crois avec conviction que l’indignation face à autant de non-sens ne peut être que source de vérité visant la justesse de nos actes et devrait s’accompagner d’effets concrets pacifiques. À commencer par la désobéissance civile à l’échelle individuelle et collective. Et si tout est énergie comme je le crois aussi, alors ce sera la somme de nos actes aussi petits soient-ils qui reliés entre eux ralentiront la catastrophe et ses conséquences multiples qui sont en route… jusqu’à ce que l’humain soit assez grand pour changer de lui-même le monde et vivre dans le nouveau paradigme qui s’annonce. Mais si l’humain que nous connaissons aujourd’hui avec le début de conscience qui le caractérise est rayé de la « carte » et que sa vie pour ce qui en restera est réduit à « esclave robotisé », que restera-t-il à changer, que restera-t-il de l’humanité ?

Défendre la liberté, à n’en pas douter c’est se battre pour la liberté d’être meilleur. Tout pouvoir fasciste encouragera et entretiendra la paresse, la médiocrité en vue d’un contrôle des population à des fins sans partage. On est bien obligé de constater que c’est ce fascisme-là, ordinaire, qui s’installe graduellement aujourd’hui avec plus ou moins de complaisance sous prétexte d’un virus inventé.

Je me bas sur le plan qui me touche à cœur, pour une vie meilleure. On ne peut pas faire abstraction de cette réalité contradictoire dans laquelle l’on baigne, elle est anti-naturelle et fausse parce qu’elle est l’expression d’un mensonge tellement énorme et visible mais non conciliable avec la source de vie. Un mensonge qui engendre le pire que l'on puisse imaginer et qu'au fond de nous on le sait. Le seul plan matérialiste n’explique rien et ne résout rien, au contraire il renforce la débauche technocratique vilipendant toute approche de solution vraie. Que dire du plan religieux quand le dogme servant plus à diviser qu’à rassembler est devenu plus que contestable.

https://youtu.be/VeBFt4tZyJg / http://www.jemesouviensdequijesuis.com/index.htm

voir une autre vidéo ici

On ne fera pas l’économie d’appréhender la situation de manière globale si l’on veut y voir clair et déboucher sur des solutions viables, encourageantes pour l’avenir. Nous avons besoin de toutes nos facultés sensorielles pour ça, d’un esprit ouvert et conscient. C’est tout l’enjeu d’une spiritualité ordinaire et responsable prenant à bras le corps le moindre doute intrinsèque à la bonne conduite de nos vies. La politique politicienne à elle seule ne me semble pas suffisante à mettre de l'ordre quand les faits sont devenus si graves, touchant à la survie de notre espèce. La désobéissance à des règles fausses n'est pas désobéissance péjorative mais plutôt le renforcement d’un bon sens, du discernement à la recherche de l’équilibre . Le but est quand même d'amener la paix et la sérénité d’abord en soi pour qu’une vie ensemble soit possible et réalisable, même si ça doit bousculer ce que nous croyons être vivre.

Je n'appartiens pas à une quelconque catégorie de défenseur, je cherche seulement le meilleur et le plus juste possible en moi, sans conflit avec les autres et le monde. Je ne me sens pas du tout à coté de la plaque dans mes faits et gestes ni excessif dans mes pensées mais plutôt tranquille et en accord avec mon intégrité à travers tout ce qui me rassemble par les valeurs acquises jusque-là, ce serait indigne et ingrat de ne pas en tenir compte en l’oubliant. Ce sont ces valeurs-là qui motivent mon intérêt pour la vie UNE et indivisible.

Pourtant tout laisse à penser que la moindre dignité humaine est en passe de nous être enlevée si nous n’y prenons pas garde. Elle s'évapore déjà sous les feux croisés des lois liberticides que ne cesse de pondre nos dirigeants dénués de toute empathie. Des états d'exception s’octroyant tout pouvoir et qui glissent ouvertement vers le totalitarisme. Et personne ne s'en indignerait ? Bien heureusement si.

Doit-on se résigner et tout accepter de cette voie unique à laquelle il semblerait que nous ne puissions pas échapper sans rien remettre en question, ou y a t-il une autre issue ? Je trouve qu'au sein de ce grand et beau temple qu'est la Vie ça mérite réflexion, nous poussant à suffisamment de détermination et conviction et qu’il serait temps de renverser la table s’il le fallait !

Il ne restera rien en potentiel de conscience chez l'humain si l'homme ne se ressaisit pas maintenant, et pas besoin de prendre les armes pour ça bien sûr. Peu importe par quel bout prendre la chose l'important c'est de garder la Vie en vie pour qu'elle puisse évoluer comme il se doit et nous avec elle. Si un jour on retourne à Dieu qui va se retrouver devant « lui » ? Un humain, un robot...?

Nous avons seulement à cesser de nous conformer aux dires de psychopathes qui nous gèrent comme des bénéfices ou des pertes. Cessons d’avoir peur, préservons notre santé, notre intégrité et légitimité, en résumé NOTRE SOUVERAINETÉ à tout point de vue, face à ce gros mensonge que l’on veut à tout prix nous faire avaler, pour notre bien évidemment ! S’indigner va t-il suffire aujourd’hui à l’heure d’Internet où tout finit par être révélé au grand jour ? À cet égard méfions-nous qu’ils ne finissent par se l’approprier totalement et le régente à leur guise. Leurs censures médiatiques en vogue devraient nous alerter et nous préparer à des alternatives.

Sinon quoi ? Sinon rien… permettez moi d’emprunter un passage d’un texte de Christine Deviers-Joncour pour l’illustrer :
« Le droit de vote est utopique et ne sert qu’à maintenir en place les représentants de nos fossoyeurs... Dominion, Smartmatic, Scylt sont leurs outils ! Une masse cotonneuse, abrutie et manipulée, appauvrie, sans bientôt plus aucune liberté, ni éducation, ni soins, ni travail, sans libre arbitre et qui ne sait plus penser. Une planète salopée, devenue décharge, polluée, enlaidie, empoisonnée par les pétroliers, des guerres sanglantes et des civils innocents massacrés pour enrichir des marchands de canons et des banquiers avides. Avec un maître mot à la bouche : Nouvel Ordre Mondial ! »

Prenez-soin de vous.
JMP

https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/GeorgeHuntUNCED:2

Pr Didier Pittet, épidémiologiste, sur les coronavirus : « On vit depuis des centaines d'années avec 4 familles de coronavirus, et 99,99% d'entre-nous avons des anticorps à l'âge de 20 ans, celui-ci va devenir la 5e famille »

Voici des propos d’un bon sens oublié par trop de médecins aujourd’hui : nous côtoyons toutes sortes de virus depuis toujours, et ça continuera car ils font partie de la vie. (Rappel: le variant Delta avec lequel ils essaient d'effrayer les gens n'est qu'un rhume avec nez qui coule, mal de gorge, maux de tête et fièvre légère...
**Dr Scott Jensen sur la variante Delta : "Elle présente plus d'une douzaine de mutations sur la protéine spike et une présentation semblable à celle d'un rhume : nez qui coule, mal de gorge, maux de tête et fièvre légère... ... Le zinc et les vitamines C et D peuvent être utiles, mais la PEUR ne le sera pas. Ignorer la peur des médias mainstream"

Les commentaires sont fermés.