Le sens d’une paix commune

Rédigé par JMP Aucun commentaire
Classé dans : Gratitude Mots clés : aucun

Mensonges, manipulation, propagande coercitive d’État, corruption sous toutes ses formes et dans toutes nos institutions, conflits d’intérêts, privation et viol des droits et libertés fondamentales humaines, perversion, contrôle social permanent, dictature, négation du vivant et des lois universelles protégeant la vie, politique ségrégationniste à caractère criminel, projet transhumaniste et génocidaire…

autant de causes savamment orchestrées à travers l’hypnose collective qu’est la fabrique du consentement bien rodée depuis des lustres et qui ne peuvent que produire les effets néfastes et destructeurs d’un conditionnement obsolète hérités d’une histoire qui n’est pas forcément la notre. Le danger d’une répercussion sur notre simple avenir, remettant en cause le prolongement de notre propre vie, de notre identité et celui du bien commun n’est que bien trop prévisible.

Nous sommes devenus une humanité en transition blasée par la pensée unique.

Cette situation planétaire cauchemardesque à laquelle nous avons grand peine à nous extraire, n’est qu’illusion extérieure, entretenue par une hypnose calculée et sournoise ancrée sur des conditions déliées de toute conscience du réel. On voudrait à tout prix nous faire croire en aveugle que cette fausse réalité qui n’est en fait qu’une effroyable calamité, est la seule issue plausible et souhaitable qui doit être prise en compte et observée, et que notre soumission et attention ne doivent pas s’en détourner.

Il ne faudra pas moins qu’une r-évolution d'envergure spirituelle complète et menée ensemble pour nous aider à sortir de l’impasse sombre dans laquelle les peuples de la terre se trouvent.

Et il n’y aura au bout du compte que le concret de nos attitudes individuelles et collectives en vue du bien commun qui attesteront de la réalité bouleversante de ce profond changement nécessaire à nos vies pour être en paix, pour être plus justes et plus respectueux du vivant, de soi et des autres.

La transition vers un nouveau paradigme et d'une société saine d'esprit l’accréditant de sa nouvelle référence, s’aligneront sur les valeurs les plus profondes émanant de personnes ouvertes et centrées sur le sacré de la vie, lesquelles agiront en leur âme et conscience pour le bien commun.

Pour le moment nous sommes encore à cheval dans deux réalités parallèles.

Une réalité qui n’est pas tout-à-fait de notre fait mais s’apparente de facto à une illusion extérieure entretenue et que l’on nous impose à force de conformisme via des stratégies hypnotiques multiples pour nous y faire rester sans que nous ayons plus l’appréhension du sens véritable de notre vie.

Et une autre réalité plus profonde, la nôtre en propre, celle qui se joue en permanence individuellement à l’intérieur de chacun de nous. Cette réalité toute simple, si on l'a choisi, engage notre entière et indéfectible responsabilité. Elle nous renforce intérieurement et surpasse le carcan des illusions d’un monde fermé en nous plaçant à notre juste place dans l’illimité. Elle nous pousse à un devenir sans compromis maître et autonome de sa vie. Cette autre réalité ne peut s'appréhender et s’exercer qu’avec le libre arbitre et consentement vibrant de vie qui s’exprime dans la compréhension holistique et le ressenti de la subtilité du vivant en nous, et qui commence toujours par : être capable de douter et de se remettre en question, de penser librement par soi-même, de ne plus être manipulable, d'oser dépasser les sentiments de peur provenant d’une réalité extérieure qui n’en est pas une, enfin tout ce qui est à caractère limitant et contraire à l’expression de l’être vivant en chacun de nous, car tout commençant par notre monde intérieur c’est bien à cet endroit la seule chose dont on soit sûr…

Sans la fondation de cette re-évolution spirituelle nous ne deviendrons pas les acteurs incarnés d’une nouvelle vie et dans son sillage naturel, d'une nouvelle société. Notre humanité ne passera pas à l’âge adulte et ne sortira pas de la spirale infernale des croyances limitantes produites par les virus d’un système pervers introduits dans nos existences et à travers lesquelles l’humain patauge cycliquement depuis son enfance.

Des exemples de sociétés où le bien-fondé de valeurs intrinsèques avec de hautes qualités de vie à l’œuvre a toujours existé à travers l’histoire de nos civilisations, elles ont été combattues et mises à l'écart par des pouvoirs illicites. Mais leur pureté et puissance de vie n'ont jamais été altérées. C’est dire que rien ne se perd et que même sans bruit, sous couvert du silence au fil des générations, la résilience du « tout vivant » est là, intacte, comme une bonne cause prête à servir. C’est dans ces moments de profonde crise civilisationnelle où nos sociétés crépitent de douleurs et s’effondrent sur elles-mêmes que souvent réapparaissent à nos sens et s’offrent à qui veut bien prêter l’oreille et les entendre, certaines vérités et révélations de ces existences vécues et prêtes à resurgir.

JMP

Texte Cathare du 12e siècle retrouvé en Autriche et traduit de l’Anglais en Français.

La Communauté de la Paix
« Elle n’a pas de structure, uniquement de la compréhension.
Elle n’a pas de membres, sauf ceux qui savent qu’ils y appartiennent.
Elle n’a pas de rivaux, car elle ne cherche pas à prévaloir.
Elle n’a pas de revendications mais ne cherche qu’à servir.
Elle reconnaît tous les grands maîtres de tous les temps qui ont témoigné de l’amour véritable.
Ceux qui y participent, pratiquent l’amour véritable dans tout ce qu’ils sont. Aucun mode de vie ou aucune nationalité ne sont un empêchement. Ceux qui en font partie le savent. Elle n’essaye pas d’enseigner ni de prêcher mais juste à être et à enrichir cet être.
Elle ne se proclame pas à voix haute mais en silence.
Elle salue respectueusement tous les pionniers du passé qui ont payé le prix pour elle.
Elle n’autorise ni hiérarchie ni structure, car personne n’est plus important qu’un autre.
Ses membres se reconnaîtront par leurs actions et leur être, dans leurs yeux, et pas d’autre signe extérieur si ce n’est une étreinte fraternelle.
Chacun d’entre eux dévouera sa vie à l’amour silencieux pour ses voisins, l’environnement et la terre, pendant qu’ils accomplissent leurs tâches journalières, aussi grandes ou petites soient-elles.
Leur priorité est le plan universel, qui ne peut se réaliser que si l’humanité, dans tout ce qu’elle fait, donne priorité à l’amour.
Elle ne promet aucune récompense, ici ou après la mort, sauf la joie infinie d’être et d’aimer.
Chacun devrait donc chercher à faire prévaloir la compréhension entre chacun, à faire du bien et à enseigner uniquement par l’exemple.
Ils soigneront leur voisin, leur communauté et notre Terre. Ils ne connaîtront pas la peur et la honte et leur témoignage se répandra contre tout obstacle.
Cette communauté n’a pas de secret, pas d’initiation autre que la véritable compréhension du pouvoir de l’amour et ceci – si nous le voulons – peut changer le monde ; mais seulement si nous nous changeons d’abord nous-mêmes.
Tous ceux qui sentent qu’ils y appartiennent, appartiennent à la Communauté de la Paix ! »

Des exemples légitimes de ce type dans notre concret contemporain existent ou font leur apparition aujourd’hui sur terre et doivent être encouragés.

Alice, chaîne "¿ Pourquoi Pas ?" https://www.youtube.com/channel/UCOhBZTM4pD2-CniOMOiPtOA

Un laboratoire du Nouveau Monde au service de nos rêves, un écrin de paix ouvert à tous les apprentis-sages où inventer, co-créer et vivre en harmonie

Le non-projet de L’Oasis OneLab : https://www.onelab.land/

Les commentaires sont fermés.